+55 98 33 04 37 97 contact@terra-nordeste.com

Ouro Preto décrite par Jean-Paul Delfino

 

Classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, Ouro Preto est réellement une cité à nulle autre pareille. Ici, pas de gigantisme ni de gratte-ciels, pas d’avenues bondées de voitures. La vie passe, calme et tranquille. Dans un écrin de forêt où le vert profond répond à la terre rouge du Brésil, Ouro Preto a su préserver ce qui a toujours fait sa force. Certes, il n’y a plus d’or, même si son nom de baptême vient des paillettes que les chercheurs parvenaient à extraire du lit noir des rivières. Le comptoir commercial qui, au temps de la ruée, envoyait par tonnes le métal précieux à la Cour de Lisbonne, n’est plus qu’une bourgade qui traverse les saisons sans à-coup.

Mais quelle beauté !

Partout, les édifices coloniaux ont été conservés, avec leurs azulejos purement portugais qui piquent les façades chaulées de motifs bleus et blancs. Depuis la place Tiradentes, les venelles montent et descendent sans heurt, découvrant des merveilles architecturales, des édifices à un ou deux étages qui ne se haussent pas du col. Fontaines, toits de tuiles ocres en pentes douces, églises innombrables, musées qui rappellent l’inhumaine période de l’esclavage, restaurants qui offrent des spécialités mineiras – habitants de l’État du Minas Gerais –  incomparables, sentes pavées, théâtre, boutiques de souvenirs : rien ne manque.

En prime, partout, plane l’ombre d’un génie, l’un des plus grands de la nation brésilienne. L’Aleijadinho (le petit estropié) a en effet été le maître de l’art baroque brésilien. Frappé par une affection sans doute proche de la lèpre, ce mulâtre a sculpté, toute sa vie durant, le bois et la pierre. Lorsque ses doigts sont devenus impropres à cet art, il les a lui-même tranchés et a fait attacher ses outils à ses moignons. La pierre s’est changée en stéatite, un matériau friable appelé aussi Pierre-savon. Et il a continué ainsi, jusqu’à sa mort, à inventer l’art de la sculpture au Brésil, à Ouro Preto…

Texte : © Jean-Paul Delfino (texte protégé par la loi sur les Copyrights en vigueur)

(Retrouvez l’univers brésilien du romancier sur : https://www.facebook.com/jeanpauldelfinoromancier )

Les autres textes de Jean-Paul Delfino sont accessibles ici : Carnets de voyage – Jean-Paul Delfino

Jean-Paul DelfinoJean-Paul Delfino est un écrivain et scénariste français. Passionné par le Brésil et sa musique, il se consacre notamment à la publication d’une grande fresque romanesque intitulée “Suite brésilienne”, qui compte à ce jour 8 volumes, et qui retrace la grande histoire du Brésil sur plus de trois siècles.

Page Facebook de l’auteur (d’où est tirée cette présentation) : facebook.com/pg/jeanpauldelfinoromancier

Page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Delfino

Carte