+55 98 32 21 11 88 contact@terra-nordeste.com

Olinda & A Praia de Patacho

Olinda, l’orgueilleuse, symbole d’une région à la richesse culturelle racée. Adossée à l’imposante capitale du Pernambuco, Recife, elle contraste avec son littoral sud, une authentique carte postale caribéenne.

C’est le saisissant contraste de cette partie du Nordeste du Brésil qui fait le lien entre deux grandes capitales, Recife et Salvador de Bahia que nous nous proposons de vous faire découvrir.

Voici une combinaison de destinations rarement proposée aux voyageurs. Les brésiliens, les riverains de cette côte, eux, connaissent depuis longtemps son caractère exceptionnel ! Quoi que… Lorsque l’on naît dans un paradis naturel, est-on vraiment conscient de ses privilèges ? Probablement pas. Et c’est ainsi que cette ribambelle de plages reste jusqu’à aujourd’hui méconnue. Approchons-nous de plus près !

Géographie et climat

A 100 kilomètres au sud du point le plus à l’est du Brésil, Ponta do Seixas, nous voici au nord d’une longue côte qui jusqu’à Rio (à plus de 2000 km de là) bénéficie d’un climat tropical Atlantique humide. Dans cette région sous influence des alizés, la moyenne de l’année ne descend pas au-dessous de 24° Celsius… Difficile de faire mieux ! La capitale du Pernambuco, portant bien son nom, c’est également à la présence de nombreux récifs coralliens que nous devons les faveurs d’une eau des plus cristallines sur ces côtes.

Résumons : un climat tropical des plus cléments, une eau que vous devinez chaude et coquette qui propose un camaïeux de bleus des plus exotiques, des plages de sable fin. Que reste-t-il pour compléter la carte postale ? Évidemment, une végétation évocatrice : mangrove, cocotiers et autres palmiers… Derrière ce décor cinématographique la Mata Atlântica n’est pas loin. Ce biome est important dans le pays car prédominant sur une grande partie du Brésil oriental. Les écosystèmes qui la composent sont variés.

Olinda - Brésil

Patacho - Brésil

Olinda et Patacho en quelques mots

Olinda

Brésil, Olinda - Rua coloridaLa meilleure manière d’appréhender Olinda est d’arpenter ses rues pavées abruptes à pied, ses collines, pour voir de près ses belles maisons colorées, ses églises, les paysages et profiter dans le même temps de l’atmosphère décontractée de la ville.

Le nom de la ville serait venu d’une phrase prononcée par son fondateur Duarte Coelho qui, étonné de découvrir un endroit si agréable, aurait dit : « Oh ! Très belle situation pour installer une ville » en portugais « Oh ! Linda… ». Depuis 1982, Olinda est inscrite au Patrimoine Naturel et Culturel de l’Humanité. En son centre historique, se trouvent 27 églises et chapelles ainsi que de nombreux édifices qui font la fierté de ses habitants.

Découvrir Olinda à pieds malgré les difficultés, c’est se donner l’opportunité de ressentir cette ville. La découverte peut commencer par la Place du Carmo tout en bas de la ville, où l’église du même nom se trouve sur un petit relief. Baroque et coloniale, elle est longtemps restée fermée. Aujourd’hui elle ouvre ses portes et ses trésors dorés au public. Prenez ensuite la Rue de l’Amparo, très animée avec ses nombreux musées, ateliers et restaurants. Vous y découvrirez la « Maisons des Marionnettes Géantes », qui regroupe d’immenses créations artistiques, figures marquantes du grand défilé lors du fameux Carnaval d’Olinda.

Cette petite ville d’artiste est très active. Plusieurs de ses maisons sont habitées par des artistes consacrés dans différents domaines : musique, peinture, xylogravure. Nombres de maisons sont ouvertes et le visiteur qui s’y aventure peut se retrouver dans un atelier, un musée ou simplement un petit café agréable.

A Rota Romántica via la Plage de Patacho, si peu parcourue et pourtant…

Brésil, Carneiros, église sur la plage« Les Caraïbes ? En face de l’Amérique centrale dites-vous ? Non non, les plages que vous me montrez sont au Brésil ! » Ce dialogue imaginaire pourrait sans problème être celui d’un brésilien natif de cette région.

Porto de Galinhas ~ Praia de Carneiros ~ Praia do Patacho ~ São Miguel dos Milagres ~ Maceió ~ Barra de São Miguel ~ Foz do Rio São Francisco ~ Penedo ~ Piranhas ~ Aracaju ~ Imbassaí ~ Salvador de Bahia…

Ces noms aux sonorités exotiques tissent un « collier » de vraies perles naturelles pour certaines insoupçonnées. La visite de ces plages paradisiaques qui s’enchainent et qui offrent autant de facettes différentes d’une même région, ainsi que des incursions dans l’intérieur des terres sur le Rio São Francisco vers Piranhas ; voici un de nos grands coups de cœur dans ce vaste Nordeste.

Au-delà de la qualité des plages et de l’océan qu’on ne s’attend pas à retrouver ici tant les Caraïbes sont lointaines, c’est bien le peu de voyageurs et dès lors la possibilité de découvrir, rencontrer, sentir, fouler de ses pieds un territoire au contact des brésiliens qui différencie ce voyage. Pérégriner dans cette région c’est opter pour découvrir un autre Brésil authentique et toucher du doigt ce dilemme éternel des Brésiliens qui, bien que poussés par la recherche de nouvelles ressources, hésitent à délaisser de tels sites naturels pour s’installer dans les villes.

Notre expertise

Idéale pour une lune de miel, mais tout aussi adaptée à un séjour en famille avec enfants, nous vous invitons à cette itinérance les yeux fermés tant nous sommes certains qu’elle vous marquera.

La traversée jusqu’à Salvador de Bahia nécessite une dizaine de jours minimum mais elle peut s’écourter en fonction de vos envies et du programme de votre voyage au Brésil.

Ces étapes, bien qu’itinérantes, ne sont pas fatigantes et peuvent être planifiées à la fin d’un séjour de 2 à 3 semaines, surtout si le début de voyage a été plus rythmé. En arrivant à Salvador de Bahia, vous pourrez donc soit décider d’une pause détente plus sédentaire sur l’île de Boibepa ou bien repartir de plus belle vers une découverte de la zone de trek et randonnée, la Chapada Diamantina.

Pourquoi il faut prendre le temps de visiter cette région

À Olinda

  • Découvrir une danse locale particulière, le Frevo de Olinda.
  • Le réconfort après l’effort… Déguster une rafraîchissante eau de coco ou une caïpirinha pour les plus aguerris en haut d’une des 7 collines d’Olinda
  • Profiter d’un des Carnavals les plus appréciés et les plus originaux du Brésil
  • Avoir le sentiment étrange de faire une visite hors du temps dans une ville des plus originales tant Olinda offre de monuments historiques, au milieu d’une abondante végétation tropicale.

Sur la Rota Romántica

  • Être probablement le seul parmi vos amis ayant voyagé au Brésil à avoir découvert cette perle !
  • Se délasser dans les gigantesques piscines naturelles d’eau chaude
  • Pratiquer le Snorkeling pour petits et grands sur une barrière de corail à portée de voile
  • Fouler des plages comme Patacho, souvent classées parmi les plus belles du Brésil
  • Sur la plage dos Carneiros, tomber en arrêt devant l’apparition insolite d’une église les pieds dans l’eau entourée de cocotier
  • Compléter vos découvertes culinaires grâce à la forte influence de Recife qui est considéré comme la troisième capitale gastronomique du Brésil

Infos-Vérités et anecdotes sur ….

Bora bora !

Un restaurant a décidé de s’appeler “Bora Bora” en référence aux plages de la Polynésie française. Ce qui est cocasse, c’est que Bora Bora ressemble phonétiquement à l’expression « vamos embora » traditionnellement prononcée « M’bora, M’bora » qui veut dire « allons-y », un peu comme “Yallah” en langue arabe.

Le message est donc clair : Allez-y !

Pour aller plus loin…

Lisez la description que nous livre Jean-Paul Delfino d’Olinda dans notre rubrique “Carnets de voyage” : terra-nordeste.com/olinda-vue-par-jean-paul-delfino/