+55 98 33 04 37 97 contact@terra-nordeste.com

Olinda vue par Jean-Paul Delfino

Brésil, Olinda - maisons colorées

Dans l’État du Pernambouc, face à l’actuelle capitale Recife, Olinda porte parfaitement bien son nom : Olinda, la Belle. Inscrite depuis 1982 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, cette perle brésilienne ne se prend pas d’assaut, ne se donne pas non plus au premier inconnu. Pour en goûter tout son suc, il faut avant tout prendre son temps et oublier la notion bien vaine de marathon touristique qui préside, hélas trop souvent, aux voyages. On ne fait pas Olinda en deux heures pas plus qu’en deux jours. D’ailleurs, on ne fait pas Olinda. C’est Olinda qui vous fait, vous saisit, vous transporte et fait de vous, lorsqu’elle décide de desserrer ses bras, un être différent.

Brésil, Olinda - figurinesCette cité brésilienne, qui compte parmi les plus anciennes puisqu’elle a été fondée par Duarte Coelho en 1535, semble tout droit sortie d’un carnet de voyages tenu par Blaise Cendrars ou Humboldt, voire jaillie subitement d’une aquarelle de Jean-Baptiste Debret. Près de l’océan, bordée de palmiers aux longs cous, Olinda est une coquette qui ne se livre jamais entièrement. Il y a bien sûr la semaine Sainte et le Carnaval durant lesquels la sage devient folle, où les percussions fissurent la douce tranquillité de son quotidien et où les poupées géantes et colorées envahissent les rues.

Pourtant, au-delà de ces deux déflagrations, la paix et la tranquillité d’Olinda ne se découvrent réellement que le long de ses promenades romantiques, celles de Sé, d’Ampara, des 4 Cantos, de Ribeira, sans oublier celle du Senhor Apresentado ao Povo. Là, dans des bars et des restaurants discrets, intimes, délicieusement ventilés, la musique se fait plus douce. La gastronomie, la poésie et la littérature s’invitent à votre table. Olinda se love alors contre vous, ronronne à la façon d’un chat et finit, à force de patience et de douceur de vivre, par se donner, l’espace de quelques instants suspendus et privilégiés…

Texte : © Jean-Paul Delfino (texte protégé par la loi sur les Copyrights en vigueur)

(Retrouvez l’univers brésilien du romancier sur : https://www.facebook.com/jeanpauldelfinoromancier )

Notre description d’Olinda est sur cette page : https://terra-nordeste.com/destination/olinda-praia-patacho/

Les autres textes de Jean-Paul Delfino sont accessibles ici : Carnets de voyage – Jean-Paul Delfino

Jean-Paul DelfinoJean-Paul Delfino est un écrivain et scénariste français. Passionné par le Brésil et sa musique, il se consacre notamment à la publication d’une grande fresque romanesque intitulée “Suite brésilienne”, qui compte à ce jour 8 volumes, et qui retrace la grande histoire du Brésil sur plus de trois siècles.

Page Facebook de l’auteur (d’où est tirée cette présentation) : facebook.com/pg/jeanpauldelfinoromancier

Page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Delfino

Carte