+55 98 32 21 11 88 contact@terra-nordeste.com

Pantanal Nord

Niché au centre de l’Amérique du sud, le Pantanal est une immense savane inondée à l’intérieur des terres brésiliennes. Elle est quasiment inconnue en Europe car souvent supplantée par la renommée de la forêt amazonienne et pourtant… Il s’agit d’un énorme marécage d’une richesse inégalée qui constitue l’habitat de milliers des animaux.

Géographie et climat

La région du Pantanal se trouve au sud-ouest du Brésil et s’étend sur les deux états du Mato Grosso (au nord) et du Mato Grosso do Sul. La Bolivie et le Paraguay abritent également une partie du Pantanal. La région est divisée en deux parties : on parle du Pantanal sud et du Pantanal nord. Ensemble, ils forment une des plus grandes zones humides du monde située à l’intérieur des terres, zone protégée par l’UNESCO depuis 2000.

Le Pantanal ne connaît que deux saisons : la saison des pluies de novembre à mars et la saison sèche d’avril à octobre. Le choix de la période d’exploration dépend de vos centres d’intérêts. Les mois d’avril et mai sont appréciés des amateurs d’oiseaux. Tout est encore inondé et le moment est parfait pour observer les innombrables espèces d’oiseaux qui viennent se désaltérer.

Pour un voyage au Pantanal, la saison idéale se situe probablement entre juin et octobre/novembre. Le nombre de points d’eau devenant de plus en plus restreint, les animaux en quête d’eau se regroupent en grand nombre autour de ceux restants. À mesure que la saison sèche avance, ce phénomène s’intensifie et l’observation d’une grande variété d’animaux autour de ces zones prend des allures de reportage animalier !

La période entre décembre et mars est intéressante principalement pour les amateurs de pêche sportive mais l’observation d’animaux n’est pas facilitée par des terres presque totalement inondées.

Pantanal - Brésil

Le Pantanal en quelques mots

Un être vivant aux mensurations exceptionnelles

Brésil, Pantanal - Fournilier géantImaginez un territoire d’environ 550 kilomètres de long du nord au sud et de 350 km d’est en ouest qui présente une déclivité extraordinairement faible de l’ordre de quelques centimètres par kilomètre. Les cours d’eau du bassin de l’imposant Rio Paraguay ont vite fait d’inonder un territoire voyant son relief le plus élevé ne pas dépasser 150 mètres

Souvent nommée la “Mecque des ornithologues“, cette destination est un pôle d’attraction pour les scientifiques du monde entier qui viennent étudier cet écosystème où vit une multitude d’espèces animales. La vie sauvage foisonnante, des champs verts à l’infini, une seule route de terre battue souvent entravée par des caïmans bronzant au soleil, un silence religieux lorsque vous survolent les aras Hyacinthe… Voici un aperçu de cette extraordinaire région du Pantanal.

Brésil, Pantanal - Arbres roses, biche, grande aigrette savaneVous pourrez y faire un “safari à la brésilienne” pour y voir, non pas des lions ou des girafes, mais des anacondas et des jaguars, exceptionnellement nombreux dans cette partie du monde. C’est en 4x4 que vous partirez à la découverte du Pantanal sauvage et authentique. Vous ferez escale et passerez vos nuits dans une fazenda convertie pour partie à l’accueil des aventuriers.

La région inspire le respect et c’est bien cette atmosphère emprunte d’admiration et de fascination qui marque ses visiteurs.

Notre expertise

Brésil, Pantanal - Pantaneira aventuriereNe faites surtout pas l’erreur de réserver un séjour dans une seule fazenda. Le Pantanal est immense et chacune des régions stratégiquement choisies pour leur écosystème ont une fazenda qui deviendra votre camp de base. La végétation et les animaux à observer varient en fonction des lieux. Un séjour idéal au Pantanal dure entre 4 jours (minimum !) et 12 jours et s’organise sur le mode itinérant.

Les fazendas sont souvent proches de la Transpantaneira, la fameuse route qui traverse le Pantanal. Entre chaque fazenda, comptez quelques heures de transfert mais n’imaginez pas vous assoupir car rouler sur la Transpantaneira est une aventure en soi, de fantastiques moments d’observation. Voir un anaconda ou des tapirs sur ces transferts-safaris est fréquent. Chaque fazenda propose une formule différente : canoë pour l’observation depuis le fleuve, randonnée à cheval pour l’observation sauvage, safari en 4x4 pour l’observation de nuit et randonnée à pied. Pour voir le jaguar, le félin le plus fameux du Brésil, il faut aller loin car il se cache bien et seul celui qui continue jusqu’à la fin de la Transpantaneira peut avoir la chance de l’observer.

Pour optimiser l’observation animale, il est indispensable de planifier plusieurs étapes en différentes fazendas. Pour ceux qui veulent encore prolonger cette découverte de la nature sauvage, il y a également des autres petits joyaux, peut-être moins connus, mais tout aussi insolites : Nobres et Bonito pour la plongée dans l’eau douce cristalline gorgée de poissons multicolores et la Chapada dos Guimaraes pour une rencontre avec l’ara bleu et rouge, au milieu des immenses chutes d’eau.

Pourquoi il faut visiter Le Pantanal

Lors d’un séjour au Brésil, l’Amazonie est souvent une étape prioritaire pour l’observation de la nature et des animaux. Chez Terra Nordeste, nous pensons plutôt que le Pantanal est la destination idéale pour cela.

Si l’Amazonie vous offre une flore d’une diversité unique au monde, Le Pantanal vous permet de l’observer ! Cette région est méconnue et son nom est moins évocateur, mais c’est le paradis caché d’Amérique Latine pour ceux qui aiment la nature pure et l’observation d’animaux dans leur habitat naturel. La vie sauvage se déroule pratiquement sous vos yeux et ce, sans trop d’effort. Passer quelques jours au Pantanal vous révèle une autre vie : vous allez vivre au rythme de la nature, vous lever très tôt le matin pour partir en excursion, ressortir dans la matinée, déjeuner des plats typique de la région, enchaîner par une sieste réparatrice dans l’après-midi avant de repartir en début de soirée pour une observation nocturne. Une excellente occasion de faire une « retraite » complète, loin de la vie des grandes villes.

Au Pantanal, il est tout simplement impossible de rater l’observation de la faune sauvage. Les rencontres sont garanties tant le nombre d’animaux est immense (anacondas, tapirs, cerfs des marais, cabiaïs, caïmans, aras Hyacinthe, toucans, loutres géantes, tamanoirs, paresseux, pumas, coatis, mais aussi renards crabiers, loups à crinière, porcs de la forêt ou capucins à poitrine jaune… Cette liste n’étant pas exhaustive !). Le moment fort d’une visite du Pantanal, si elle est organisée dans ce but, est la rencontre avec le jaguar : un instant magique, un moment spécial qui vous restera en mémoire pour le reste de votre vie.

Pour que le séjour soit en équilibre parfait combinez-le avec quelques jours à Nobres et à la Chapada dos Guimaraes.

Pour aller plus loin…

Lisez la description du Pantanal que nous propose Jean-Paul Delfino dans notre rubrique “Carnets de voyage” : terra-nordeste.com/pantanal-par-jean-paul-delfino/