+55 98 33 04 37 97 contact@terra-nordeste.com

Salavador de Bahia vue par Jean-Paul Delfino

Salvador Bahia, brésil - église et nature

Il est des mots et des noms magiques qui, soudain, agissent sur vous comme des invitations au voyage auxquelles il est impossible et déraisonnable de résister. Salvador fait partie de ces vocables. De sa véritable appellation Sao Salvador da Bahia de Todos os Santos – Sao Salvador de la baie de tous les Saints -, cette cité a été chantée, écrite et magnifiée depuis sa création par des artistes mondialement connus : l’écrivain Ruy Barbosa, les musiciens Dorival Caymmi ou Gilberto Gil, le capoeirista fondateur de la capoeira moderne, Mestre Bimba… Sans oublier Jorge Amado, le Victor Hugo des Tropiques, le père de Gabriela, de Capitaines des sables, de Cacao ou de Bahia de tous les Saints.

Salvador de Bahia - Brésil - Portrait bahianaises igreja bonfimAu-delà de son carnaval mondialement connu, Salvador, c’est avant tout un pan de l’Histoire du Brésil qui s’ouvre devant vous où se mêlent, tour à tour, les trois racines du pays : l’Indienne, l’Européenne et l’Africaine. Entre le Pelourinho (partie haute) et la Cidade baixa (partie basse), le centre historique de la ville se décline en églises baroques, en maisons coloniales polychromes remarquablement conservées, aux teintes vives rehaussées de décorations en bois et en stuc qui ne se trouvent nulle part ailleurs. Cette Rome noire, car Salvador a été l’une des villes les plus profondément marquées par l’esclavagisme, possède pour qui la connaît des buts de promenades uniques. L’église de Nosso Senhor do Bonfim, bien évidemment, mais aussi le Phare de la Barra, les Parcs de Pituaçu et da Cidade, les grands marchés, sans oublier la route du Coco qui mène vers les plages.

Salvador ne se résume pas. Elle se découvre. Elle se goûte, aussi. Batidas de coco et caipirinhas, bien entendu. Mais aussi, et sans doute surtout, ses plats épicés, uniques, venus d’Afrique, où le piment se mêle aux crevettes, aux beignets, au crabe sous toutes ses formes, aux ragouts de poissons safranés, à la farine de manioc et au riz blanc, sans oublier une farandole de sucreries que l’on ne peut goûter nulle part ailleurs.

Texte : © Jean-Paul Delfino (texte protégé par la loi sur les Copyrights en vigueur)

(Retrouvez l’univers brésilien du romancier sur : https://www.facebook.com/jeanpauldelfinoromancier )

Notre description de Salvador de Bahia est sur cette page : https://terra-nordeste.com/destination/salvador-de-bahia/

Les autres textes de Jean-Paul Delfino sont accessibles ici : Carnets de voyage – Jean-Paul Delfino

Jean-Paul DelfinoJean-Paul Delfino est un écrivain et scénariste français. Passionné par le Brésil et sa musique, il se consacre notamment à la publication d’une grande fresque romanesque intitulée “Suite brésilienne”, qui compte à ce jour 8 volumes, et qui retrace la grande histoire du Brésil sur plus de trois siècles.

Page Facebook de l’auteur (d’où est tirée cette présentation) : facebook.com/pg/jeanpauldelfinoromancier

Page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Delfino

Carte